Bien-être, Humeur

Arrêter la contraception – Mon pourquoi, mon comment

Hey coucou! Aujourd’hui je viens vous parler d’un sujet très « fille ». Et surtout très controversé! J’ai nommé La contraception!

contraception-lilysauthentic1

Mon besoin de retour aux sources

C’est bizarre mais cette envie de revenir à des choses plus saines s’est installée doucement en moi, et ce sans que je ne m’en rendre vraiment compte. Tout d’abord avec nos projets de maison, j’ai hâte à une petite révolution dans mon rangement ( fini le super superflu), dans mon alimentation (avec un vrai potager à moi), et dans ma façon de consommer de manière plus réfléchie. (les fringues toussa, toussa).
Mais j’ai remarqué que c’est en suivant mes cours d’assistante vétérinaire, en voyant toutes ces pathologies, risques de maladies, et bactéries, virus, et cancer en tout genre qui grouillent notre monde ( oui oui on est tout autant concernés que les animaux) que cette envie de naturel s’est installé en moi. Je me suis attaquée à ma salle de bain, pour bannir un peu tous les produits trop nocifs pour mon corps et surtout superflu. Et j’en suis venue à ma contraception. Et là je me suis dit « pourquoi la continuer? »

Contraception = ennemie ou meilleure amie?

J’ai fait pas mal de recherches sur le net, et je me suis rendue compte que dans le monde où l’on vit actuellement il y a pleiiiinnns de choses que nous faisons ou consommons qui nous pourrissent la vie à petit feu, et vous savez quoi? C’est NORMAL.

Quand la pilule est arrivée dans nos vies à nous les femmes, ça a été genre une révolution, enfin plus de grossesses non désirées! Liberté à notre vie sexuelle. Et malgré tous les soucis de santé qu’il y a eu sur certaines femmes et le nombre de pilules qui ont été déclarée nocives pour nous, on continue à la prendre chaque jour comme des moutons de laboratoire. C’est devenu tellement un réflexe, qu’à l’âge de la puberté on l’a conseille aux demoiselles pour ne pas avoir de boutons! Et c’est comme ça qu’on se retrouve 10-15 ans plus tard à n’avoir jamais connu une vie sans, une vie où notre corps agit normalement.

contraception-lilysauthentic3

Plus de contraceptif = future-maman VS alien?

Quand j’ai décidé d’arrêter la contraception, j’ai été cataloguée de soit future maman, soit alien. Et ce, juste par moi-même, sans en parler autour de moi. Tout simplement parce que cette case entre les deux n’existe tellement presque pas, qu’elle est méconnue.
Oui j’ai arrêté la pilule, Non je ne désire pas d’enfants dans un futur proche et Non je ne suis pas une féministe pure et dure qui va crier au nom de toutes les femmes de cette Terre qu’on nous empoisonnent. Je suis juste une fille, qui veut arrêter de prendre un médicament qui n’est pas hyper sain pour mon corps. POINT.
C’est comme il y a quelques années maintenant, on disait je ne veux plus manger de viande: « mon dieu mais tu es folle! Tu vas souffrir de carences! » Ou bien, je ne veux plus m’épiler les jambes : « Berk cette fille est dégueu! »
La femme a tellement été stéréotypée qu’il en devient difficile de s’en éloigner un peu sans être jugée. Ce monde part vraiment en cacahuètes, moi je vous l’dis!

Bilan après 3 mois

J’ai arrêté de porter mon anneau contraceptif, à la fin de mon cycle. Je l’ai retiré, j’ai été réglée et puis je n’en ai pas remis. Tout simplement. Et vous savez quoi? ça ne me manque pas!

Niveau changement, après avoir lu plusieurs vécus sur le net de filles qui avaient eu plus de boutons, ou perdu du poids, ou s’était révélée avoir une chevelure de sirène. Moi je ne peux pas vraiment dire que j’ai eu de changements.
Peu-être est-ce encore trop tôt? Mais en tout cas, à part sentir mon ovulation la première fois, je n’ai pas plus de boutons, ni pris du poids, ni rien d’autres. La suite au prochain épisode…

contraception-lilysauthentic2

Et chéri dans tout ça?

Tout d’abord il y a eu l’annonce… lol Je lui avais déjà fait part de mon envie de me tourner vers une contraception sans hormones à savoir le stérilet en cuivre. Mais cette idée de permanence ne m’enchantait pas, et le fait d’avoir quelque chose qui gratte l’intérieur de mon utérus non plus d’ailleurs…
Je lui ai donc annoncé que j’allais totalement arrêter. De prime abord, il a paniqué, pour lui il fallait absolument que j’en parle à mon gynéco, un peu comme si j’arrêtais de prendre un traitement médicamenteux qui allait avoir des effets secondaires sur mon corps. Mais ces craintes étaient plutôt due à l’inconnu.
Après lui avoir vraiment expliqué comment on fonctionnait nous, les filles. Il a été dans mon sens, mais une seule question subsistait : comment ne pas tomber enceinte?
On a finalement opté pour les capotes, comme lors de nos débuts ^^C’était comique au début d’avoir l’impression de redevenir ados et maladroits. Mais voilà on s’y est (re)fait et on s’en porte pas plus mal. Et je ne suis pas enceinte. XD

En résumé?

Tout ça pour dire quoi? Qu’il faut que vous écoutiez votre corps! La société nous a formaté mais on a le droit de sortir de la case! N’écoutez pas les critiques de ceux qui n’osent pas, ou qui critiquent parce qu’en fait ils n’en savent rien.
Vivez! C’est votre vie! Avec ou sans petite culotte!
😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s